Vous avez aimé Aylan, vous allez adorer Charlie…

Vous avez aimé Aylan, vous allez adorer Charlie…

Etes-vous toujours Charlie ?

Pour ma part, je ne suis toujours que moi, incapable d’adhérer aux grands messes de la misère humaine, aux marches blanches, aux larmes de crocodile, à la quête de la conscience impeccable, rebuté par la frénésie qui accompagne les succès sportifs de nos pseudo-champions. Aujourd’hui, le monde riche, l’hémisphère des nantis, est confronté à une répétition générale, celle du Grand Soir où enfin, nous aurons compris qu’il ne peut y avoir de paix durable sans partage, que le terrorisme se nourrit de la suffisance, de l’arrogance et du blasphème. Que dire de Stéphane Guillon, salopard besogneux au regard salace, prêt à tout pour faire parler de lui, dont la méchanceté gratuite est convoquée par les médias en quête d’audience ? Oui, triste et mélancolique, mais vivant et surtout pas Charlie.

Pierre d’o

Leave a Reply