Le vide, le néant…

Il faut espérer que l’agence qui a commis cette navrante campagne s’en est mis plein les poches….et le réservoir !

Il faut espérer que l’agence qui a commis cette navrante campagne s’en est mis plein les poches….et le réservoir !

On croit rêver. Peut-être que le dégoût m’égare… Peut-être que «le plein» est un mot porteur d’espoir, d’horizon vert et renouvelable, de poésie transcendantale, de romantisme absolu… Peut-être suis-je devenu vieux et que, contre toute attente, le pétrolier azéri, ayant gobé Esso Suisse, séduit Migros et perfusé le Montreux Jazz Festival, est en train de devenir la marque «In» et ses stations services des « places to be»… Un nouveau crédo, une réponse à la pénurie occidentale de spiritualité, une quête du graal, une marche vers la plénitude… Peut-être que tout ça, mais moi, la mousmée en apesanteur brandissant un pistolet à essence, ça me fait courir  commander un abonnement général CFF, malgré tout…

Pierre d’o

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *